Invocation au jour de ‘Arafa

Rédigé par Famille Musulmane

L’Invocation attribuée au Messager d’Allah, Paix, Prières et Bénédictions d’Allah L’Exalté sur lui et aux pieux anciens le jour de ‘Arafa : une beauté unique !

« Il n’y a de dieu qu’Allah, Il n’a pas d’associé, Il possède le Royaume, Il fait vivre et mourir, Il est Vivant et ne meurt pas et Il est Omnipotent. Mon Dieu, mets une lumière dans mon cœur, une lumière dans mon ouïe, une lumière dans ma vue, une lumière sur ma langue ! Mon Dieu, épanouis ma poitrine et facilite-moi mes affaires !

Mon Dieu, Seigneur de la Louange, à Toi la Louange telle que Tu l’énonces, de manière bien préférable à ce que nous formulons ! Je Te consacre ma Prière, ma dévotion, ma vie et ma mort, mon retour et ma rétribution. Mon Dieu, je me réfugie auprès de Toi contre les mauvaises suggestions du cœur, la confusion et le châtiment de la tombe.

Mon Dieu, je me réfugie auprès de Toi contre le mal qui se glisse le jour et le mal qui se glisse la nuit et contre le mal que soulèvent les vents et contre le mal découlant des vicissitudes du temps.

Mon Dieu, je me réfugie auprès de Toi contre le changement de Ton immunité, la soudaineté de Ta punition et l’ensemble de Ton courroux.  Mon Dieu, guide-moi avec la guidance et pardonne-moi dans la vie future et la vie première, ô Toi le meilleur but, le plus illustre de ceux qu’on sollicite pour ce qu’ils possèdent, donne-moi cet après-midi le meilleur de ce que Tu as donné à quelqu’une de Tes créatures et aux pèlerins de Ta Maison, ô le plus Miséricordieux des miséricordieux !  Mon Dieu, Toi qui élèves les degrés et fais descendre les Bénédictions, ô Créateur des terres et des cieux, les voix crient vers Toi dans différentes langues en Te demandant la satisfaction de leurs demandes. Quant à ma demande que je T’adresse, c’est de ne pas m’oublier dans la demeure des épreuves lorsque les habitants m’auront oublié. Mon Dieu, Tu entends mes paroles, Tu vois ma place, Tu connais mon secret et ce que je manifeste et rien de ce qui me concerne ne T’échappe !

Je suis le pauvre malheureux, qui demande secours, cherche protection, éprouve de la crainte, qui suscite la compassion reconnaît ses péchés.

Je Te demande de la demande d’un pauvre, je Te supplie de la supplication du pécheur avili et je T’invoque avec l’invocation du craintif et malade, l’invocation de celui dont le cou s’est soumis à Toi, dont les expressions sont consacrées à Toi, dont le corps s’est avili devant Toi et qui a fait fi de son orgueil face à Toi ! Mon Dieu, ne fais pas de moi un malheureux malgré Ton invocation et sois Compatissant et Miséricordieux envers moi, ô le meilleur de ceux qui sont sollicités et le plus noble de ceux qui donnent ! Mon Dieu, s’il se trouve certains qui Te louent leurs personnes, moi par contre je blâme ma personne ! Mon Dieu, les péchés ont rendu ma langue muette, et je n’ai aucun moyen ni aucune œuvre pour intercéder en ma faveur, sauf l’espérance !

Mon Dieu, je sais que mes péchés ne m’ont laissé auprès de Toi ni dignité, ni moyen de m’excuser, mais Tu es le plus Généreux des généreux !

Mon Dieu, si je ne suis pas digne d’atteindre Ta Miséricorde, Ta Miséricorde est digne de m’atteindre, Ta miséricorde embrasse toute chose et moi je suis une chose ! Mon Dieu, même si mes péchés sont immenses, il n’en reste pas moins qu’ils restent insignifiants par rapport à Ton indulgence ! Pardonne-les-moi, ô Généreux par excellence ! Mon Dieu, Tu es Toi et je suis moi !

Je suis celui qui retourne aux péchés et Toi Tu es Celui qui ne cesses de pardonner ! Mon Dieu, si Tu ne pardonnes qu’à ceux qui T’obéissent, vers qui doivent se tourner les pécheurs ? Mon Dieu, je me suis écarté de Ton obéissance de façon volontaire et je me suis dirigé vers Ta désobéissance de façon intentionnée, Gloire à Toi, combien est puissant Ton argument contre moi et combien est grand Ton pardon en ma faveur !

Par l’obligation de Ton argument contre moi et par l’absence de tout argument de ma part, par mon besoin de Toi et par Ta suffisance de moi, pardonne-moi, ô Toi le meilleur qu’on ait invoqué et le plus excellent en lequel on espère, par la sacralité de l’Islam et la caution de Muhammadص , j’intercède auprès de Toi, pardonne-moi tous mes péchés et fais-moi partir de cet endroit, mes demandes satisfaites. Accorde-moi ce que j’ai demandé et concrétise mes espérances. Mon Dieu, je T’ai invoqué avec l’invocation que Tu m’as apprise, aussi ne me prive pas de l’espérance que Tu m’as fait connaître ! Mon Dieu, que vas-Tu faire ce soir d’un serviteur qui T’avoue ses péchés, se soumet à Toi avec son avilissement, s’humilie devant Toi à cause de ses crimes, Te supplie à cause de ses œuvres, se repent à Toi de ce qu’il a perpétré comme péchés, Te demande pardon pour son injustice, T’adjure de Te montrer Indulgent envers lui, sollicite de Ta part la satisfaction de ses besoins, espérant en Toi dans sa position malgré ses nombreux péchés. Ô Toi, le refuge de tout vivant et Maître de tout croyant !

Celui qui agit bien, c’est avec Ta Miséricorde qu’il triomphe et celui qui se trompe, c’est avec ses péchés qu’il périt !

Mon Dieu, c’est vers Toi que nous sommes sortis, c’est dans Ton enceinte que nous avons fait halte, c’est en Toi que nous espérons, c’est ce qu’il y a auprès de Toi que nous demandons, c’est à Ta bienfaisance que nous nous exposons, c’est à Ta miséricorde que nous aspirons, c’est de Ton châtiment que nous avons peur, c’est vers Toi que nous avons fui, chargés de péchés, et c’est à Ta Maison sacrée que nous faisons notre Pèlerinage ! Ô Toi qui possède les besoins des demandeurs et qui connaît les consciences des silencieux ! Ô Toi avec lequel il n’y a aucun dieu qu’on invoque, Ô Toi au-dessus duquel il n’y a pas de créateur qu’on craigne ! Ô Toi qui n’a pas de ministre qu’on sollicite, ni de chambellan qu’on corrompe ! Ô Toi à qui la multiplicité des demandes ne fait qu’ajouter encore plus de générosité et de libéralité et qui ne répond aux nombreux besoins qu’avec plus de bienfaisance et de sollicitude ! Mon dieu, Tu as établi à chaque hôte un gîte ! Or, nous sommes Tes hôtes ! Fais en sorte que nos gîtes de Ta part soient le Paradis ! Mon Dieu, chaque délégation a droit à un cadeau, chaque visiteur a droit à un honneur, chaque demandeur a droit à un don, chaque aspirant a droit à une récompense et chaque requérant de ce qu’il y a auprès de Toi a droit à une rétribution, chaque aspirant à la Miséricorde auprès de Toi a droit à une miséricorde, chaque aspirant à Toi a droit à une proximité et chaque intercesseur auprès de Toi a droit à un pardon ! Or, nous sommes arrivés en délégation à Ta Maison sacrée, nous nous sommes arrêtés devant ces endroits grandioses et nous avons assisté à ces scènes nobles, par aspiration à ce qu’il y a auprès de Toi ! Ne déçois pas nos espérances ! Mon Dieu, Tu as fait en sorte que les Bienfaits se suivent  jusqu’à ce que les âmes deviennent sereines en suivant Tes Bienfaits, Tu as fait apparaître les Signes jusqu’à ce que les choses inertes finissent par proclamer Ton argument, Tu as manifesté les dons jusqu’à ce que Tes bien-aimés aient reconnu leur négligence vis-à-vis de Ton droit, Tu as fait apparaître les miracles jusqu’à ce que les cieux et les terres aient proclamé Tes preuves, Tu as tout maîtrisé avec Ton Pouvoir, au point où chaque chose s’est soumise à Ta Puissance et où les visages se sont inclinés devant Ta Grandeur !

Lorsque Tes serviteurs agissent mal, Tu fais preuve d’indulgence et Tu leur accordes des délais (pour se repentir) et lorsqu’ils agissent bien, Tu fais preuve de sollicitude et Tu acceptes d’eux ; lorsqu’ils commettent des péchés, Tu passes outre et Tu pardonnes, lorsque nous invoquons, Tu réponds, lorsque nous appelons, Tu entends, lorsque nous nous tournons vers Toi, Tu Te rapproches et lorsque nous nous détournons de Toi, Tu nous appelles !

Notre Seigneur, Tu as dit dans Ton Livre évident à Muhammad ص, le sceau des Prophètes : « Dis à ceux qui ont mécru que s’ils cessent, on leur pardonnera ce qui s’est passé […] » (S8, v.38). Tu T’es satisfait de leur part de l’attestation de la parole de l’Unicité après l’avoir niée. Or, nous témoignons de Ton unicité avec humilité, et nous témoignons de la mission de Muhammad ص avec sincérité ! Pardonne-nous, grâce à ce témoignage, les péchés antérieurs et fais en sorte que notre part en cela ne soit pas moindre que la part de celui qui vient d’embrasser l’Islam. Notre Seigneur, Tu aimes le rapprochement de Toi à travers l’affranchissement de ce que nous possédons comme esclaves ! Or, nous sommes Tes esclaves, et Tu es plus à même d’être généreux à notre égard ! Affranchis-nous ! Tu nous as ordonné de dépenser au profit de nos pauvres ! Or, nous sommes Tes pauvres et Tu es à même d’être Riche, accorde-nous Tes dons ! Tu nous as recommandé l’indulgence envers ceux qui nous font du tort ! Or, nous nous sommes fait du tort à nous-mêmes et Toi Tu es le plus en droit d’être Indulgent, pardonne-nous ! Notre Seigneur, pardonne-nous et fais-nous Miséricorde, Tu es Notre Maître, Notre Seigneur, donne-nous une récompense ici-bas et une récompense dans l’Au-Delà et épargne-nous, par Ta Miséricorde, le châtiment du feu ! »

Rédigé par Amina Concept et publié depuis Famillemusulmane.com

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic !

Découvrez nos derniers articles

Chemin droit

Entre Adam et iblîs

Ibn ‘Uyayna (un ancien pieux) a dit : « Celui qui désobéit à Allah par passion, espère pour lui, le repentir, et celui qui désobéit à Allah

Lire la suite »
Motivations

Le souci de la vie

Umar  Ibn Al-Khattâb a dit : « À chaque fois que ce bas monde devient la préoccupation d’un homme, quatre choses s’imposent à son cœur : une pauvreté

Lire la suite »
Religion

A suivre et à éviter…

1) 4 choses rendent le corps malade :a) trop parler,b) trop dormir,c) trop manger,d) et trop se rassembler (avec les gens dans l’inutilité).  2) 4 choses

Lire la suite »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous désirez annuler votre commande ?

Soumettez-nous votre demande d’annulation de commande via ce formulaire ci-dessous. Nous y répondrons dans les plus brefs délais !