A l’époque de l’amour libre

Rédigé par Famille Musulmane

A l’époque de l’amour libre…

Autrefois, on s’épousait parce qu’on s’aimait, pour fonder une famille, pour partager (le meilleur et le pire), etc. Mais le temps a passé… Qu’enseigne notre société aujourd’hui ?

Le mariage est devenu obsolète : le taux des divorces vaut pour preuve dissuasive irréfutable

Le mariage est devenu accessoire : avec la libération des mœurs, on peut « s’appartenir » sans mention « légale »

Le mariage est devenu incompréhensible, ou même, une anti-valeur : comment concevoir le partage d’une vie, un partage de sa vie alors que l’individualisme et l’égoïsme règnent sur les esprits et ont façonné les mentalités ?

A l’instar de tout autre produit de consommation, le mariage est décliné sous de multiples variantes : concubinage, pacs, union libre, mariage gay ; aux USA, on peut s’épouser soi-même ou épouser son animal de compagnie ! Ainsi le mariage est-il devenu une union sans les valeurs qui faisaient sa valeur.

Mais alors, quelles sont ses raisons aujourd’hui, pourquoi se marie-t-on encore ? Examinons ses motifs, qui reflètent les mœurs perturbées de notre pauvre société :

On se marie par calcul ou pour l’argent (faire un « riche » mariage, simplifier son régime d’imposition, profiter d’une assurance-vie, obtenir des papiers…),

On se marie pour « se caser » parce qu’on s’est fatigué de faire tout et n’importe quoi pendant des années et des années,

On se marie pour être « fou » et justement ne pas faire comme tout le monde,

On se marie sans trop réfléchir, pour le plaisir, parce qu’on se plaît.

Mais qu’est-ce donc la plaisance ? On est bien loin de ce beau et tendre sentiment : l’amour. A l’image de notre société de consommation, l’amour est un bien de conso où on s’aime signifie alors : on se consomme : On a envie, on goûte, on s’aime, on se consomme, puis on se lasse et on se laisse. No respect.

Lors d’une journée au collège où les cours avaient cédé la place à un espace de présentation et de discussion sur le thème de la sexualité cher à notre école républicaine dénaturée, l’une des questions posées fut : « Faut-il s’aimer pour faire l’amour ? » Une jeune fille « normale » a pris la parole pour s’exclamer : « Bien sûr. » C’est alors que pendant 15 bonnes minutes, un semblant de débat s’est engagé où les animateurs de la discussion (et à leur suite – après quelques « arguments » mis en avant – l’ensemble des élèves) étaient d’accord pour affirmer le contraire. Puis ils ont tenté de convaincre l’intervenante qu’elle se trompait… Voilà ce qu’enseigne notre pauvre société. Chers parents, apprenez à vos enfants ce beau et noble sentiment : l’amour.

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic !

Découvrez nos derniers articles

Chemin droit

Entre Adam et iblîs

Ibn ‘Uyayna (un ancien pieux) a dit : « Celui qui désobéit à Allah par passion, espère pour lui, le repentir, et celui qui désobéit à Allah

Lire la suite »
Motivations

Le souci de la vie

Umar  Ibn Al-Khattâb a dit : « À chaque fois que ce bas monde devient la préoccupation d’un homme, quatre choses s’imposent à son cœur : une pauvreté

Lire la suite »
Religion

A suivre et à éviter…

1) 4 choses rendent le corps malade :a) trop parler,b) trop dormir,c) trop manger,d) et trop se rassembler (avec les gens dans l’inutilité).  2) 4 choses

Lire la suite »
Religion

A-t-on le droit ?

A-t-on le droit d’intervenir dans les affaires des autres ? A-t-on le droit de détester quelqu’un à cause de son apparence ou de son comportement ? A-t-on

Lire la suite »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous désirez annuler votre commande ?

Soumettez-nous votre demande d’annulation de commande via ce formulaire ci-dessous. Nous y répondrons dans les plus brefs délais !